Mirabelle Airsoft Index du Forum

Mirabelle Airsoft
Forum de l'association mosellane Mirabelle Airsoft.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

-1 Ouvrages défensifs >> le chevron

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mirabelle Airsoft Index du Forum -> Forum publique -> Espace tactique -> Les ouvrages défensifs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
kerpen
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2011
Messages: 64
Localisation: Fameck

MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 20:14 (2011)    Sujet du message: -1 Ouvrages défensifs >> le chevron Répondre en citant

La question que doit se poser le défenseur est celle-ci: me suis-je bien protégé ?
Car de sa protection découlera la réussite ou non de la défense.
La défense obéit à 2 objectifs:
- Soit casser l'attaque adverse et la repousser (dans l'idéal)
- Soit temporiser l'adversaire en retardant son assaut et permettre à l'arrière de regrouper une troupe pour lancer une contre attaque et repousser l'assaillant.

Or, rien n'empêche l'adversaire de lancer une offensive de diversion tandis qu'une deuxième est lancée sur un point plus fragile du dispositif. Donc masser des troupes sur un point pour repousser un assaut en l'absence d'ouvrages défensifs interdit d'avoir des troupes en réserve à dispatcher selon les besoins. Les Français durant la Première Guerre Mondiale expérimenteront douloureusement cette stratégie consistant à masser les troupes en première ligne, qui se faisaient détruire sur place sans combattre par l'artillerie allemande.

Donc nous arrivons à ces conclusions:
- Il faut un point défensif capable d'être défendu par peu de troupes pour pouvoir en garder en réserve et les mobiliser quand le besoin s'en fait sentir
- Un point défensif qui peut être temporairement abandonné à l'adversaire car l'objectif était de ralentir celui ci et briser l'élan de son assaut pour pouvoir avoir le temps de mobiliser de quoi contre-attaquer
- Un point facilement récupérable car il ne faut pas non plus que l'adversaire puisse l'occuper

Quel peut être donc le visage de cette défense ?
- On peut éliminer la tactique du troupier couché dans l'herbe ou accroupi derrière un arbre à attendre l'adversaire, car cette formation ne permet ni de bien se protéger ni d'occuper une position fixe protectrice et donc en fonction de l'exposition des troupes, celles ci changeraient sans cesse leur position en fonction de leur flanquement et menaces adverses. Par exemple si un poste permet de surveiller et d'empêcher un adversaire d'emprunter un chemin et que cette position est exposée sur l'un des flancs, lui même défendu par un joueur et que celui-ci ne peut plus défendre sa position et se replie, de facto le second est lui-même exposé et doit se replier et par effet boule de neige en attaquant un joueur et le forçant à se replier, la route est ouverte sur le chemin. Une position défensive digne de ce nom doit être capable d'être encore défensive, même pour un faible moment, et doit permettre de retarder l'adversaire. Dans l'exemple cité l'adversaire n'est pas retardé car à partir d'une manoeuvre effectuée par un petit groupe sur un autre point du front il s'ouvre le passage en un second endroit pour le gros de ses troupes.
- On peut également éliminer la tranchée et le trou d'homme, car ceux-ci peuvent être réutilisés aussi efficacement par votre adversaire pour casser votre contre-attaque.

Il ne reste donc que les ouvrages surélevés. Quelle forme doit avoir cet ouvrage surélevé ?
- Carré ? La forme permet d'ouvrir le feu dans les 4 directions cardinales et permet de repousser des assauts de toutes les directions. Inconvénient, si l'ouvrage est pris, étant donné qu'il permet de repousser dans toutes les directions, il sera également capable de repousser votre contre-attaque si il est submergé et pris. On peut donc éliminer les formes fermées comme le triangle, le carré, le rectangle, le cercle, etc.
- La ligne ? La ligne offre la possibilité d'accroître la puissance de feu en positionnant côte à côte les joueurs, et donc de pouvoir lâcher un brouillard de pluie sur l'assaillant. Or ce dispositif est très gourmand en joueurs et de plus s'agissant des murs, il peut être également utilisé par l'adversaire de l'autre côté. De plus la ligne ne résiste pas à une attaque de flanc et permet par un tir en enfilade de détruire toute la ligne de défenseurs. Comment donc empêcher l'adversaire d'utiliser votre surélévation contre vous ? Il suffit simplement de les multiplier. En effet, en opposant 2 lignes, 1 de face et la deuxième sur le flanc exposé, l'attaque de flanc n'est plus possible. De même que le contre-attaquant pourra facilement reprendre son ouvrage car si la ligne de flanc protège le flanc du primo-défenseur, elle ne protège pas du tout celui du nouvel occupant. Et offre une protection au contre-attaquant. En regardant de haut ce que cette forme peut donner, on observe un chevron.



Le chevron est une forme composé de 2 lignes formant une pointe. En opposant à l'adversaire la pointe du chevron, les 2 lignes la composant vous permettent d'opposer également une surélévation aux attaques de flancs. Celui-ci n'étant pas fermé pour donner un triangle, l'adversaire ne peut se maintenir à l'intérieur et donc ne peut que se retrancher que du côté convexe. Si il se retranche sur une ligne, la seconde protège le contre-attaquant derrière laquelle il peut progresser jusqu'à la pointe pour tirer en enfilade sur l'adversaire. Si l'adversaire se retranche sur la pointe, il peut être tiré des 2 côtés. Il suffit de construire 2 chevrons supplémentaires sur chaque côté pour que l'adversaire ne puisse plus non plus s'abriter derrière la pointe. Ainsi donc chaque flanc des chevrons protège le flanc du voisin et les ouvrages sont interdépendants et ne peuvent être submergés qu'au prix d'un énorme sacrifice, brisant ainsi l'élan adverse.



Le chevron intérieur est une protection supplémentaire. Deux chevrons formant un goulet, avec un point à opposer à ce goulet, même avec une infériorité numérique, le défenseur peut continuer à défendre efficacement sa position. Ainsi donc l'ouvrage H (pour Haut) peut être abandonné à l'adversaire mais inexploitable car les flancs des chevrons G (pour Gauche) et D (pour Droite) interdisent à l'adversaire de s'abriter derrière. La forme composée des 3 chevrons étant ouverte, la contre-attaque peut avoir lieu sans tomber sur des points de résistance. A un adversaire qui s'abrite derrière les flancs nord des chevrons G et D, il suffit de prendre le chevron intérieur pour pouvoir inquiéter les adversaires, et si ceux-ci se retranchent derrière les flancs du chevron H, il suffit de s'abriter derrière les flancs nord es chevrons D et G. Et ainsi l'ouvrage durement conquis est repris presque aussitôt sans pertes excessives.
Le chevron intérieur permet en outre de proposer un abri dans le dos des défenseurs des chevrons D et G. Avec sa forme en Tour Eiffel, il est possible d'abriter 3 joueurs par chevrons, 2 pour le tir de flanc et 1 pour le tir de face. Et avec seulement 9 joueurs, il est possible de retarder un adversaire en supériorité numérique et de lui infliger énormément de pertes tout en laissant le temps à la réserve de préparer une contre attaque.

Attention ! Un seul chevron dont la pointe est tournée vers le sud (soit tournée vers votre propre camp) ferme l'ouvrage, et celui-ci n'est plus aussi facilement récupérable. Car en effet, les chevrons G et D du coup peuvent protéger le chevron Sud.
La forme proposée ici laisse apparaître un gros défaut, l'ouvrage peut être pris par une attaque venant du sud-est ou sud-ouest. Il suffit donc de rajouter un chevron, pointe vers le nord, pour empêcher l'adversaire de passer. Si le chevron intermédiaire est attaqué, il est protégé sur l'un de ses flancs par le système complexe et si il est pris, il n'est d'aucune utilité pour l'adversaire, à part le fait qu'il s'ouvre un passage vers votre camp. Et il aura parfaitement rempli son rôle en ralentissant les attaquants, voire en leur occasionnant suffisamment de pertes pour les inciter à renoncer d'aller plus loin.



Ce chevron peut aussi faire intermédiaire entre 2 ouvrages complexes.



Avec un réseau de barbelés en avant (voir simili barbelés), dans le champ de tir, vous pouvez bloquer un adversaire en large majorité numérique et le détruire. L'airsoft présente l'avantage qu'il n'existe ni blindé, ni artillerie, ni aviation capables soit de détruire les ouvrages, soit de se projeter en arrière de la première ligne, votre adversaire n'a donc pas le choix, il doit impérativement passer au travers par une attaque d'infanterie sur des ouvrages intacts.

Les seules conditions défavorables au défenseur sont :
- des règles de jeu spéciales (comme un largage de parachutistes en arrière par exemple, ou une simulation de tir d'artillerie neutralisant les défenseurs d'un ouvrage). Dans ce genre de cas, on maintiendra une réserve opérationnelle à envoyer sur les points sensibles. Par exemple maintenue au niveau du chevron intermédiaire, d'où elle pourra se porter sur chaque ouvrage par l'intérieur ou bien attaquer l'assaillant sur son flanc.
- une insuffisance en munitions (les joueurs défendant les ouvrages vont énormément consommer car si il faut peu de joueurs pour les défendre, cela veut aussi signifier que ces derniers vont consommer plus car il ne s'agira pas de pointer soigneusement son adversaire pour le toucher d'une bille unique mais de rafaler dans le tas). C'est pourquoi une mitrailleuse par pointe semble assez judicieux ou au minimum un AEG avec un bon chargeur.
- une infiltration discrète. Votre adversaire aura le choix entre la charge suicide ou bien quelques éléments qui iront ramper de nuit à un rythme de 20m/heure jusqu'à vos ouvrages pour les grenader. Quelques sentinelles, pas forcément abritées à l'intérieur des ouvrages mais patrouillant entre, pourront fournir une couverture suffisante pour parer à cette éventualité.
- les grenades. Si vous devez disposer des barbelés autour de vos ouvrages, veillez à ce qu'ils soient suffisamment près pour que les joueurs empêtrés dedans puissent être outés mais assez éloignés pour être hors portée des grenades. Vous pouvez également construire un toit à votre ouvrage sans que cela ne nuise à la contre-attaque, vous pouvez même faire le toit en pente vers le pointe pour que les vôtres, durant la contre-attaque, glissent jusqu'aux malheureux défenseurs. Les cibles prioritaires seront ces personnes capables d'éliminer en un coup gagnant toute la défense d'un ouvrage.
- les snipers. Si on peut douter de l'efficacité et du rôle des snipers en airsoft, il feront merveille ici en shootant les défenseurs. C'est pourquoi on veillera à monter des murs (de sacs de sable, claies en branchage, bâche, etc.) avec des meurtrières plutôt qu'en tirant par dessus le rebord. De même qu'on veillera à donner une largeur suffisante au mur pour que les adversaires ne puissent débattre sur la puissance de pénétration de leur calibre 50 et qui aurait dû traverser ou pas le mur. 30 cm de terre en sac devrait éviter ce débat infantile.
- les tranchées. N'élevez pas vos ouvrages en terre en prélevant celle-ci par le creusement d'une tranchée à l'intérieur des chevrons. Car celles-ci serviront du coup d'abris aux nouveaux occupants, offrant moins de surface de cible pour la contre-attaque. Si vous devez en prélever quelque part, faites le par exemple à l'intérieur de votre camp, en un endroit unique où vous pourrez y installer un poste important et ainsi lui aussi moins exposé aux tirs comme la tente de commandement ou l'infirmerie ou le dépôt de munitions. Vous pouvez par contre construire une tranchée de communication reliant l'arrière à votre chevron intérieur sur son côté concave. Elle sera droite pour que l'adversaire caché dedans puisse être éliminé par un tir en enfilade.
- l'éloignement des chevrons. Si les chevrons sont trop éloignés, ils ne pourront plus se couvrir mutuellement, et donc seront plus facilement pris par l'adversaire et de même ils seront plus difficile à reprendre, notamment le chevron H si ses flancs sont hors portée des chevrons D et G.
- le manque de communication. Si un ouvrage intermédiaire reperd un mouvement adverse et qu'il est engagé par celui-ci, il faut absolument qu'il prévienne le(s) ouvrage(s) qui le flanque(nt). Ou bien si un chevron D ou G est attaqué, qu'il puisse même si il se trouve qu'à 20m de son voisin, indiquer les positions des adversaires afin de prélever sur un chevron qui serait moins susceptible d'être attaqué de quoi renforcer la défense sur l'un plus exposé. A tout moment, chaque ouvrage doit pouvoir connaître les positions adverses et pouvoir coordonner les tirs avec les ouvrages qui le flanquent. Par exemple si le joueur H2 défendant le flanc droit de l'ouvrage H est out, l'ouvrage D et plus particulièrement le joueur D3 doit assurer sa protection sur ce même flanc.
- fermeture des ouvrages. Ne laissez jamais quelque chose susceptible de fermer les ouvrages, comme des sacs de sable, des branchages, des toiles, des troncs d'arbres, caisses, etc. Une fois les ouvrages terminés, retirez tous les matériaux non utilisés, ainsi votre adversaire ne pourra plus fermer les chevrons et se construire un abri inexpugnable.
- les dénivellations. Si le terrain est constitué de bosses et de creux, il est évident que votre système ne présentera pas la forme théorique. Il faut que chaque ouvrage puisse voir l'ouvrage voisin.
_________________
Certains disent : "La violence ne résout rien"
Chuck Norris leur répond "C'est que t'as pas tapé assez fort"
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 20:14 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mirabelle Airsoft Index du Forum -> Forum publique -> Espace tactique -> Les ouvrages défensifs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com